Pour toutes ces pratiques de méditation guidées, il est conseillé de s’installer confortablement au calme et aussi d’utiliser un casque audio. Bonne exploration de votre monde intérieur.

  • Conscience du souffle de la vie

    Nous apprenons à notre corps à ressentir les bien-faits de ce qu’il va advenir pour notre plus grand bien, par ce véritable apprentissage de « lâché prise », notre corps se détend et notre esprit est calme face à l’inconnu… Ce type de pratique est également appelée méditation transformationnelle.

  • Sourire Taoïste

    Cette méditation guidée m’a été inspirée par l’enseignement de Yogi Babacar Khane sur le sourire taoïste. J’ai retrouvé aussi avec Jacques Vigne une pratique méditative avec ce point de concentration au centre des yeux qui s’élargit: comme le nourrisson sourit à sa mère, tout son visage s’ouvre et sourit sans jugement, ravi qu’il est d’être en relation avec celle qui lui a donné la vie. Cette pratique est très puissante énergétiquement et peut devenir une clé pour ouvrir les centres d’énergie et activer la glande pinéale. Surtout, elle permet d’apprécier l’existence en tout simplicité.

 

  • Quantum Selfy

    L’univers attend votre selfy pour vous exaucer.

    Avant même que la téléphonie mobile n’existe et que le mythe des technosciences ne fascine l’humanité, nous pouvions envoyer à l’univers des selfies d’anticipation. Comment croyez vous que les chamans et autres sorciers s’y prenaient pour faire venir la pluie ?

    Avec un moyen subtil de communication multidimensionnelle (et 100% écolo), j’ai nommé « The Quantum Selfy » ! Il suffisait que le chaman envoie dans le champ unitaire causale (dans l’espace si tu préfères), une image mentale de lui sous la pluie. Bon, il utilisait quand même une borne Wifi interstellaire* pour être sûr de son coup. Mais le véritable secret; c’est de LIKER toi- même ton Quantum Selfy, c’est comme si tu te réjouissais déjà y être ! Le chaman kiffait à l’avance l’odeur de la pluie sur la terre craquelée, les clapotis des pieds de ces gosses dans les flaques, tout comme le contact sur sa peau de la pluie ruisselante et le spectacle des nuages noirs chargés d’eau et d’électricité qui s’approche dans le souffle exalté du vent.

    Je sais c’est beau et en plus c’est simple, cela dépend du niveau d’énergie de ton cerveau quand tu produis l’image mentale. Un peu comme le nombre de pixel, plus la résolution de l’image est bonne et plus l’univers comprend tes plans.

    Et si tu venais au congrès annuel, on pourrait liker les mêmes images et augmenter la résolution, non ? Yes we can !

    PS: borne Wifi interstellaire*: vortex.